vendredi 7 mars 2008

les os dans le desert



Des os dans le désert
de Sergio
González Rodríguez publié par Le Passage du Nord-Ouest est le complément indispensable au 2666 de Bolaño. Sergio González Rodríguez devient même un des personnages du roman de Bolaño (un de rares dont le nom n'est pas modifié) dans la partie des crimes.
Des os dans le désert est un véritable reportage mené à Ciudad Jjuarez et publié en espagnol en 2002, et qui pointe les réseaux de complicités des autorités mexicaines, les manquements et les omissions dans les enquêtes.

Par ailleurs, Sergio González Rodríguez, comme Rodrigo Fresan et Bolaño parle du Mexique comme une Twilight zone ce qui est une remarque intéressante à plusieurs niveaux (mais je pense que j'y reviendrais ultérieurement dans un post sur 2666). En tout cas Ciudad Juarez en tant que ville frontière est en même temps un lieu et un non-lieu, une sore de zone blanche où tout semble permis (c'est peut être pour cela que le mal semble s'être y installé).

Au fil de la lecture, on comprend par l'exigence de l'écriture et de la construction que le livre est bien plus ambitieux que cela et Sergio González Rodríguez fait en réalité un roman sans fiction et pose la problématique du réel dans la fiction.

Des os dans le désert devient une une sorte de négatif de 2666 tout en restant un texte très littéraire.


2 commentaires:

  1. Au hasard d'un commentaire chez Moolz, je viens de faire connaissance de votre jeune blog. Ce papier sur Des os dans le désert donne sacrément envie ! J'espère que ces deux articles sont le début d'une grande odyssée.

    RépondreSupprimer
  2. merci pour les encouragements.

    RépondreSupprimer